Je roulais sur la rue principale des Houches (vous voyez laquelle…), la marmaille à l’arrière et là je le vois! Michel Michel, Monsieur le péagier, le patron du bar des ch’tis… Evidemment je parle de François Damiens, le comédien et humoriste belge!

J’ai l’impression que tout se passe au ralenti, comme si on avait appuyé sur un bouton qui réduit la vitesse de lecture. Ma tête qui se tourne, qui le regarde, mon sourire ridicule et lui qui me voit faire mon cinéma, une vraie scène! C’est un signe, un cadeau du ciel! Mon idole dans mon fief, je suis encore plus excitée que si c’était Brad Pitt! Je n’ai plus qu’une idée en tête, le rencontrer! Vous vous demandiez ce qui se tramait sur le parking du Tourchet ? Et bien monpetitchamonix.com a enquêté pour vous!

Jamais je ne me serai pardonné de ne pas lui avoir parlé! Alors ni une ni deux, je vais me présenter à la prod avec mon petit flyer monpetitchamonix.com et demande à voir Monsieur Damiens. Ne rien regretter, c’est ce que je me suis dit! On m’a orienté vers le lieu de tournage, l’hôtel Chris-Tal et puis, après deux trois échanges par oreillettes interposées, on m’a dit de retourner vers les loges. Ça y est, une seule porte nous sépare, lui le roi de l’humour et des grimaces, moi la pt’ite houcharde fan de ses blagues! Je suis sous la pluie mais a deux doigts de la poussée d’adrénaline de la semaine, ou du mois même! Il m’accueille dans sa loge, une remorque aménagée, très simple, à son image finalement.

J’ai essayée d’en savoir plus sur ce film, pour vous chers lecteurs! Alors voilà, cela fait quatre semaines qu’ils tournent aux Houches, à Megève, à Saint-Gervais et repartent demain pour quatre autres semaines. Le film, de Jean-Pierre Salomé, s’intitule « Je fais le mort » et devrait sortir d’ici un an. François tient le premier rôle au côté de Géraldine Nakache.

Synopsis : Comédie policière – Un comédien galère, ne trouve pas de boulot mais en se rendant à Pôle emploi, il décroche un rôle de doublure pour la reconstitution de scènes de crime et se prend vite au jeu.

On toque déjà à la porte, (on n’a pas été tranquille longtemps), ils ont peur que je lui saute dessus ou quoi? (je ne suis quand même pas prête à tout pour vous lecteurs!) Quoiqu’il en soit, la réalité reprend le dessus, il faut aller chercher les pt’iots à l’école. Allez une, deux, trois petites photos avec Mich Mich, deux bises et puis topette!

« C’est le plus gentil mich mich, il est vraiment trop cool mich mich, merci beaucoup mich mich« …… (Les caméras planquées de François Damien)

Moralité : Pour éviter de regretter, foncez, réalisez vos rêves quand vous en avez l’opportunité!