ECOLE DE PARAPENTE SUMMITS

Non mais elle s’est prise pour qui la caissière des télécabines de Plan Praz (une copine 😉 ? Elle ne voulait pas croire que Papou, seulement âgé de 66 ans allait sauter en parapente. Oups j’ai dit « sauter », je vais me faire taper sur les doigts ! On ne saute pas en parapente, on décolle ! Bref, il n’y a pas d’âge pour faire un vol en bi-place, du moment que l’envie est là. Même les petits de quatre ans peuvent flirter avec la liberté des airs.

La montée en télécabine permet de faire connaissance avec nos pilotes. Et oui, moi aussi je vais décoller, et partager cet instant avec son père, ce n’est pas rien. On prépare notre matériel de paparazzi. Caméra embarquée et appareil photo, on va se créer de sacrés souvenirs, d’autant que les moniteurs ont équipé leur caméra d’un long manche qui permet d’être filmé toute la durée du vol.

Arrivée à Plan-Praz, on marche à peine 5 minutes pour rejoindre l’aire de décollage nord. Première impression : on ne se jette pas dans le vide. C’est un peu raide au début mais une fois que l’on a décollé, le sol est encore relativement près. J’ai donc droit à l’erreur… Mais même pas peur, j’ai entièrement confiance en mon pilote et suis bien déterminée à écouter ses conseils et indications.

Quelques minutes ont suffit à nous mettre en place. Attache ta ceinture, le vent nous est favorable, allez c’est parti : cours, cours !!!! Et en un battement de cils, nous voilà dans les airs, les pieds ballant dans le vide.

Whouahou, c’est magique, je vole. Tout est calme et deuxième impression incroyable : contre toute attente, je n’ai pas le vertige ! Je focalise donc sur le moment présent, sur la vue magistrale de la chaîne du Mont-Blanc, sur Chamonix qui ressemble alors à un village et sur mes sensations. Jérôme, au commande du parapente, recherche les thermiques pour prendre de l’altitude et nous voilà remontant une sorte de spirale imaginaire.

Après un 360° (plusieurs tours sur soi effectués très rapidement), je me remets de mes émotions et me prépare à l’atterrissage. La dernière fois que j’avais volé, il y a bien longtemps, j’avais terminé mon vol sur les fesses. Cette fois, pas question, je suis prête!

5-4-3-2-1 et je suis sur la terre ferme, sur mes pieds ! Yes ! Mission accomplie et avec le sourire en plus!

Baptême à faire et refaire sans appréhension, pour le plus grand plaisir de vos yeux !