-Dis chéri, t’es au courant qu’on est ensemble depuis 15 ans aujourd’hui ?

Quoi ? Déjà ? et bien ça se fête ! Allez viens « maman » (et oui ça fait 15 ans quand même…), on va dîner en ville !

J’aime bien quand il prend le taureau par les cornes et cette fois encore plus car il m’a fait découvrir le Bistrot, le restaurant de l’Hotel Morgane, avenue de l’Aiguille du Midi.

J’avoue que ça faisait un bail que je n’y étais pas retournée. Pourtant je connais le Chef, Daniele Raimondi, qui avait déjà envouté mes papilles aux Aiglons.

Reçu comme des princes à la table du Bistrot, j’avoue avoir un peu retenu ma respiration avant d’ouvrir la carte et de découvrir les prix de ce lieu raffiné. Et bien ravaler vos craintes ; qui dit cuisine créative, ne dit pas forcément addition excessive ! Le midi, il existe des formules à 21 et 30€, parfait pour un repas d’affaire, un déjeuner entre copines ou une pause avec les collègues. Mais pourquoi n’y avais-je pas pensé avant ?

Ce soir, on lâche un peu plus les freins du porte-monnaie car la gourmandise est au rendez-vous et puis, comme dit chéri, « faut régaler maman » (vraiment très distingué le mari…).

-Alors moi je prends la formule Découverte en 3 plats à 45€ (entrée/plat/dessert) et toi celle à 55€ en 4 plats (entrée/poisson/plat/dessert). Comme ça on ne prend pas pareil, on partage tout en deux, même ton poisson !

-Madame, Monsieur, avez-vous fait votre choix ?

-Certes ! On va goûter à presque tout.

Et c’est ainsi que débuta le fabuleux défilé de plats et verres de vins (différents à chaque plats). Des vins que le sommelier Mathieu, assurément passionné nous choisissait avec soin.

Chaque bouchée, délicatement déposée est comme une première fois. Oser associer du coca-cola à du foie gras, quelle audace mais quelle bonne idée ! Quant aux mariage improbable des encornets juste snackés accompagnés de gnocchis Piémontais à l’encre de seiche et de fromage italien, j’en salive encore rien que de l’écrire.

Puis la dorade s’invita à notre table, croustillante, citronnée sur son lit de fines tagliatelles de légumes croquants. S’en suivi le magret aux écorces de sapins et le carré de porcelet. Ah le carré de porcelet, faut que je vous en parle ! Tout rosé, sa couleur surprend. Cuit à basse température ok, mais ne manquerait-il pas de cuisson ? Et bien non, l’habit ne fait pas le moine pourrait-on dire. Une première bouchée hésitante et le moelleux de la viande s’impose en bouche. Incroyable cette viande, tendre comme une guimauve !

Mon estomac sature mais l’appel du chocolat est trop fort ! Et quel choix, un vrai délice cette déclinaison. Chéri aussi est ravi par son millefeuille au praliné amandes noisette et framboises. Nous sommes repu et pourtant, pour accompagner le dessert, on nous apporte des mignardises et le vin de mon coeur, de ma terre angevine, un Coteau du Layon. Alors là, je dis chapeau, les étoiles sont dans mes yeux !

– Tu vois chérie, il y a 15 ans, tu rayonnais, aujourd’hui, un bon restaurant et tu scintilles.

– Tu vois, l’amour, c’est comme l’estomac, il faut le nourrir, le surprendre au quotidien, comme c’est le cas pour le Bistrot !   

Sur cette belle note romantique, je vous souhaite un bon appétit.

LE BISTROT
CHAMONIX
151, Avenue de l’Aiguille du midi
74400 Chamonix Mont-Blanc
lebistrot@montblanctourisme.com
Tél. +33(0)4 50 53 57 64

Découvrez le site du restaurant